Nita_visuel_Janvier_2021.jpg

Burkina Faso : Plusieurs milliers de manifestants réaffirment la légitimité du régime du capitaine Traoré

Écrit par Niger Renouveau. Affichages : 109Publié dans International

IMG 20230720 WA0002

La Coordination nationale des organisations de la société civile du Burkina Faso (CNOSC/BF) regroupant une vingtaine de structures a organisé une manifestation de soutien aux autorités burkinabè, le samedi 1er juillet 2023 au centre de Ouagadougou. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour réaffirmer la légitimité du régime du capitaine Traoré et réclamer une nouvelle Constitution.

 

Selon plusieurs médias locaux, les manifestants ont demandé « la relecture de la Constitution », dénoncé « la politique française de diabolisation du Burkina » et affirmé leur attachement à la liberté du peuple dans ses choix de partenariats », entre autres.

Lors de cette manifestation, le président de la CNOSC/BF, Alassane Sawadogo, a estimé que, « la souveraineté du Burkina Faso ne doit pas être partielle mais totale et non négociable ».

Pour le leader de la société civile burkinabè, la Constitution actuelle du Burkina Faso a été calquée sur le modèle français et est inadaptée au contexte actuel du pays.

Ainsi, « nous disons oui à un changement constitutionnel qui sera basé sur les aspirations et à l’image des réalités burkinabè », a-t-il laissé entendre face à la presse.

Rappelons que le Burkina Faso a connu deux (2) coups d’Etat militaires en 2022. L’actuel Chef de l’Etat burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré a été porté au pouvoir par le groupe de militaires membres du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR) qui avait renversé le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba le 30 septembre 2022.

La Rédaction